Répondre à : Atelier : être une amie pour mon cheval

#2455
Laure
Maître des clés

Je suis d’accord avec toi, mieux vaut qu’ils s’ils s’habituent à ce genre de bruits. Très vite, ils n’y feront plus attention. A condition bien sûr que les branches ne risquent pas d’endommager le râtelier et de les mettre en danger.

C’est une bonne décision de prendre le temps de reprendre les bases les jours de calme. 🙂 Tu verras que peu à peu votre confiance mutuelle augmentera et qu’il se sentira de plus en plus enclin à rester à tes côtés même lorsqu’il aura peur de quelque chose.

Les chevaux n’attendent pas de nous que nous leur proposions quoi que ce soit. Alors ne nous mettons pas la pression ! 😉 Vivre l’instant à leur côté, c’est déjà faire quelque chose.

Retour en haut