DP2

2 sujets de 1 à 2 (sur un total de 2)
  • Auteur
    Messages
  • #2443
    Sophie Fabregat
    Participant

    Bonjour, je vous partage ce que j’ai ressenti pendant le cercle sur la bienveillance et la douceur. Je m’engage à garder pour moi tout ce qui est vécu, partagé, à être bienveillante et respecter la parole de chacune.
    J’ai eu du mal à trouver un souvenir dans lequel je n’ai pas été bienveillante avec moi-même puis un souvenir très lointain m’est apparu. Pareil pour le souvenir avec mon cheval.
    J’ai ressenti un gros noeuds au niveau du plexus solaire et une barre sous la poitrine. L’exercice qui consistait à mettre de la douceur dans ces souvenirs a été plus facile.
    A partir d’aujourd’hui, j’invite la douceur et la bienveillance dans ma vie en faisant des pauses, en m’écoutant et en faisant ce qui me plaît vraiment.
    Je me suis posée la question de la complaisance, qui pourrait être une forme de “non bienveillance”, de croire qu’on est dans la bienveillance ou encore avec un exemple, donner beaucoup de carottes ou du grain à son cheval pour combler un manque mais ce n’est pas bon ni pour la relation, ni pour sa santé mais c’est vouloir faire plaisir, être gentille alors qu’en réalité ça fait des dégâts. Comment sortir de ce genre de comportements ?
    Je précise que depuis le mois de mai, j’ai progressé et j’ai arrêté les carottes pendant les séances à pied, remplacées par des caresses et des félicitations orales.
    Merci pour cette séance et vos belles énergies.
    Sophie et Sky, dans la Drôme.

    #2456
    Laure
    Maître des clés

    Merci pour ton partage !

    Comme tu le dis, la bienveillance consiste à avoir à cœur l’intérêt de la personne. Etre bienveillante envers soi, c’est faire des choix qui vont vraiment dans le sens de son mieux être et de sa santé. Etre bienveillante avec le cheval, c’est aussi faire des choix qui vont dans le sens de son mieux-être et de sa santé, de façon désintéressée. Donc peut-être que la solution pour avancer sur le bon chemin est de se poser toujours deux questions :
    – quelle est mon intention derrière cette action / ce choix ?
    – est-ce réellement bon pour moi / pour le cheval ?
    En faisant le calme en toi et en écoutant ton cœur, tu sauras que faire.

2 sujets de 1 à 2 (sur un total de 2)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.
Retour en haut